retournormal

N 36° 09' 55" - E 29° 48' 11"

Polemos Buku
Au fond SW de Kekova Limani

Publié le 27 octobre 2011 - Mis á jour le 28 juillet 2013
par Freddy Riffont


         
Cartes     Zone météo  
 
Distances  
 
L'Approche  
de Jour En vous dirigeant vers le SW, le TE de la côte S est faible, exactement à hauteur du S de l’îlot ; la couleur de l’eau vous alertera.   
de Nuit    
Dangers    
Feux  
Le Mouillage
Accès   Description Le fond de baie est large, de TE régulier et offre de nombreuses places de mouillage. Les 2 restaurants offrent eux aussi des places au ponton. Les pontons servent également au débarquement des boattrippers, donc tranquillité pas garantie. 
Equipement   Tirant d'eau <2,50-3m au ponton 
Mouillage Large baie sûre et large, au TE régulier et fond de très bonne tenue. Soumis au vent qui emprunte de passage pour se répandre dans Kekova Road. Ce ne sera pas l’endroit parfaitement abrité du vent mais vous y serez en sécurité. 
Les Lieux
JPEG - 78 ko
©Freddy Riffont
Trajet vers Asperlae
JPEG - 69.2 ko
©Freddy Riffont
Vue du fond de la baie vers le SWW
JPEG - 48.3 ko
©Freddy Riffont
Vue de la côte N
JPEG - 78.2 ko
©Freddy Riffont
Vue de la côte N vers le SSW
Avitaillement  
Services divers 2 restaurants se disputent les clients et boattrippers qui accostent pour visiter le site d’Asperlae.
En 2010, je dois dire que j’ai hésité à déjeuner, car le patron tuait des centaines de mouches à l’aide d’énormes sprays insecticides pendant que l’on prenait l’apéro avec mezzes. 
Décor Le meilleur endroit pour visiter le site d’Asperlae. Départ à droite du restaurant de droite. Trajet environ maxi 30’. Le site date de la fin du IVe siècle av. J.-C. et durera jusqu’au VIIe siècle après J.-C.  Tourisme  

NOTE :

Asperlae est située au fond d’une baie ouverte à l’ouest. Les accès par voie de terre sont difficiles. Il est curieux que cette ville se soit érigée de ce côté et non du côté de Polemos buku, mais peut-être que le site est mieux protégé des agressions du fait de son encaissement et de l’étroitesse de son accès mer. Il n’y avait pas de sources valables en toutes saisons, mais les nombreuses citernes situées autour de la ville témoignent d’une forte dépendance de l’eau de pluie. La caractéristique la plus déterminante de l’activité est la grande quantité de coquilles d’escargots Murex retrouvée. La ville avait deux parties distinctes, d’une superficie d’environ 1.5km². Le site est actuellement toujours libre d’accès, les fouilles n’ont été que superficielles. La ville se serait petit à petit écroulée dans la mer, de nombreuses pièces de poteries, pierres taillées sont visibles sur le fond.
Plusieurs nom désignent cet endroit : Aperlai ou Aspelae. Cité antique dans la presqu’île de Siçak, elle représentait 3 cités : Isinda, Simena (Kale koy) et Apollonia. Des pièces de monnaie attestent qu’Asperlae remonte au 4 ou 5e siècle av. J.-C. Après les occupations byzantine et romaine, les cités furent abandonnées lors de l’occupation ottomane.